17 MAR

The Great Ocean Road


Apres deux semaines passées sur Melbourne, il était temps d’aller voir un peu du pays! Nous avons donc organisé avec Anne et Quentin un petit road trip en van destination la Great Ocean Road, puis le parc des Grampians, et enfin Ballarat. Nous avons prévu 5 jours de voyage pour faire tout ça.

Jour 1 – Melbourne – Lorne

Le départ de l’auberge se fait sans trop de difficultés vers 8h30, cependant le voyage en train qui suit et quelque peu tourmenté. Il faut savoir que quand on prend le train à Melbourne c’est comme choisir une file d’attente au Mc Donalds, on sait que l’on va arriver à la caisse mais on ne sait jamais quand et surtout il faut pas hésiter à changer de file en cours. Donc après un changement et un arrêt loupé suivi d’un demi-tour nous voila arrivé non loin de l’agence de location de van www.wickedcampers.com avec toutes nos affaires.

Cette agence est la moins chère sur internet et à politique commerciale très portée vers les voyageurs « cool ». Bon de réduction « IMGAY », un jour offert pour une photo nue avec le van et des vans taggués de toute sorte. A notre arrivée on voit effectivement que c’est très demandé puisque nous avons obtenu l’un de leurs derniers vans. Le notre se prénomme « Chuck ». Pour les initiés vous reconnaîtrez la forte allusion à Chuck Norris et aux très célèbres Chuck Norris Facts, pour les moins initiés je vous conseille les citations suivantes ou encore ce site : http://www.chucknorrisfacts.fr/.

Voici d’ailleurs le top 5:
- Chuck Norris a déjà compté jusqu’à l’infini. Deux fois.
- Google, c’est le seul endroit où tu peux taper Chuck Norris…
- Certaines personnes portent un pyjama Superman. Superman porte un pyjama Chuck Norris.
- Chuck Norris donne fréquemment du sang à la Croix-Rouge. Mais jamais le sien.
- Chuck Norris et Superman ont fait un bras de fer, le perdant devait mettre son slip par dessus son pantalon.

Une fois en voiture avec Anne et Quentin avec qui nous partagerons ce petit espace pendant 5 jours, nous nous engageons sur les grands boulevard pour sortir de la ville et faire le plein avant de filer droit vers la Great Ocean Road. Il ne nous faut pas longtemps pour comprendre que le van est loin d’être une bête de course.

Nous filons donc vers notre premier lieu de villégiature en parcourant la côte très sauvage et préservée du victoria (Etat du sud de l’Australie avec Melbourne comme ‘chef-lieu’). Ici les plages sont aux bords des falaises, immenses et désertes ! Ce n’est pas pour déplaire aux surfeurs qui profitent également de vagues impressionnantes sur Bells Beach (c’est d’ailleurs sur cette plage qu’a lieu la fameuse Rip Curl Pro courant avril).

Vers 17h nous commençons à nous inquiéter du lieu de notre campement. En Australie malgré qu’il n’y ait pas de loi nationale sur le fait de dormir dans sa voiture, de nombreux contés ont leur propre loi pour éviter que les voyageurs s’installent n’importe où. Surtout du coté de la Great Ocean Road où le nombre de touristes affluant chaque année est très important (environ 8 millions). Nous avions repéré avec l’aide de l’Office du tourisme un campement gratuit où nous pourrions nous poser. Ayant seulement 8 places de disponible nous nous efforçons d’y aller rapidement. Après une recherche infructueuse du chemin de traverse nous permettant d’y accéder, nous essayons de faire le grand tour en allongeant notre route de 20km dans la forêt. Rapidement nous nous retrouvons sur un chemin difficilement praticable avec le van. La nuit tombant et le chemin avertissant que seuls les 4×4 pouvaient continuer, nous décidâmes de prendre le risque et de poursuivre notre route n’ayant normalement que quelques kilomètres avant d’atteindre notre objectif (pour la petite info, nous n’avions qu’un plan très sommaire, et la 3G sur le téléphone était intermittente). Le spectacle de la forêt et des kangourous traversant devant nos roues nous faisaient cependant oublier le stress qui régnait. La nuit tombe et nous voyons enfin le campement très sommaire : un panneau début, un panneau fin et c’est tout.

L’heure du coucher imposé arrivant (sans lumière à part les lampes frontales, l’affaire est vite réglée), nous avons décidé de dormir tous les quatre dans la longueur du van, chose qui malgré nos tailles de guêpes fut très inconfortable (il faut savoir que ce van est normalement conçu pour 5 personnes, 3 dans le lit en longueur, et 2 sur des espèces de lits superposés – types de lits de camps ressemblant à des brancards – suspendus au dessus) . Conjugué aux odeurs de bolognaise et à la fraîcheur des parois du vans la nuit fut peu réparatrice et nous restâmes 12h durant à somnoler pour finalement nous réveiller vers 10h le lendemain matin.

Brève pensée à mon sac de voyage qui après avoir parcouru le monde à mes côtés (50xLyon, 2xUSA, 2xAustralie, ) m’a quitté en ce jour ensoleillé du 12 Mars 2014.

Jour 2 – Lorne – Johanna Beach

En partant le matin nous avons finalement découvert le chemin que nous aurions du prendre la veille. A peine 1km après notre campement sans aucune indication. Pas de regret car le spectacle de la forêt au couché du soleil fut vraiment unique. Pour ceux qui ont joué à Far Cry ou encore au niveau 4 de Hitman optus 1 vous saurez mieux a quoi pouvait ressembler l’ambiance.

La prochain arrêt est réputé pour ses eucalyptus et donc qui dit Australie et Eucalyptus dit Koala ! Nous essayons vainement dans la voiture de percevoir les petites boules de poils dans les arbres et c’est finalement en marquant l’arrêt et en marchant quelques mètres que nous apercevons les premiers spécimens. Drogués par les feuilles de l’eucalyptus ils se perchent à 15m de hauteur agrippés à une branche en finissant leur nuit de 20h. Ci dessous vous pourrez voir la petite boule de poil passer d’une branche à une autre.

En suivant les conseils d’autres touristes, nous avons même pu en approcher un de très près, et même le caresser pour notre plus grand plaisir !
Nous finissons la journée au camping de Johanna Beach, à proximité immédiate de la plage, après avoir continué sur la route qui passe par les terres arables de la Great Ocean Road. Le couché du soleil fut exceptionnellement beau bien qu’un peu couvert. La nuit fut également agréable puisque nous avons pu profiter de plus de place en installant un des brancards-lits que nous n’avions pas souhaité utiliser la première nuit. Grave erreur.

Jour 3 et 4 – The twelves Apostles

Avant de partir pour les 12 apôtres – clou de notre voyage – sur la Great Ocean Road nous avons effectué une marche matinale sur Johanna beach. Aussi immense et déserte que les autres, ses vagues monstrueuses se fracturant sur les rochers peuvent cette fois l’expliquer. Le spectacle saisissant de madame nature qui d’un claquement de doigt peut nous balayer !

Nous nous dirigeons ensuite vers le site des 12 apôtres. Ce sont de grands pics de pierre formés par l’érosion de la mer et du vent sur la falaise. D’autres sites à proximité proposent également de voir des arches. Le dernier pont (3 pics reliés) s’est effondré en 1990 et piégea deux touristes sur le récif. En venant de Melbourne, les deux premiers apôtres peuvent être aperçus en se promenant sur la plage. C’est impressionnant de voir les grosses vagues se cogner violemment sur ces gros rochers isolés. Quelques centaines de mètres plus loin en voiture, 5 ou 6 autres apôtres peuvent être aperçus depuis les promontoires. Nous sommes bien loin des 12 apôtres promis! Il faut savoir qu’en 2006 un des apôtres s’est effectivement effondré. Les autres ne sont pas visibles depuis les zones d’observation, mais il apparait qu’en survolant la zone en hélicoptère, 11 peuvent être aperçus. Ouf rassurés! Dans tous les cas, c’est à nouveau assez majestueux malgré l’ensoleillement limité. Par moments, la brume montante en venait même à cacher totalement 5 des 6 apôtres! Le coucher de soleil ne fut pas visible ni même le levé le lendemain à la fraiche. C’est pas bien grave nous nous réchauffons le coeur avec quelques dégustations, fromage et vin locaux, avant de quitter la Great Ocean Road et ses 254km.

Pour ceux qui se posaient la question de passer par Port Fairy avant de remonter vers le Nord, nous vous conseillons d’éviter. Le port n’a rien a envier à nos petits villages français de bord de mer.

Jour 5 - The Grampians 

Après la Great Ocean Road, direction le parc National des Grampians.

C’est un immense parc naturel constitué de montagnes de faible attitude, de forêt et de lacs au milieu des plaines du Victoria au nord de la Great Ocean Road. La partie nord du parc a malheureusement été ravagée récemment par un incendie et nous n’avons pas pu la visiter.

Nous passons la nuit dans un des 11 campings naturels aménages dans le parc. Pour camper, un permis est nécessaire, mais le prix est vraiment abordable (20$ par véhicule jusqu’a 6 personnes). Toilettes sèches, espaces pour faire un feu et kangourous sont présents.
La visite du parc et les ballades se font sous un temps malheureusement un peu capricieux avec quelques « showers » comme ils disent. Le spectacle est quand même saisissant dans le canyon ou encore sur les « balcons » formés par les rochers en porte-a-faux.

Le soir nous sommes déjà sur le chemin de Ballarat, ancienne cite connue pour ses mines d’or, avec aucune perspective d’endroit pour passer la nuit à part un caravan-park miteux à 40$ et sans aucune prestation. Heureusement un généreux Australien à qui nous demandions si il connaissait un endroit pour nous poser, nous a proposé de se garer dans son jardin !

Jour 6 – Ballarat

C’est déjà la fin du séjour, après un réveil difficile dues aux odeurs d’ail qui ont émané toute la nuit de notre « cuisine », nous atterrissons dans la ville de Ballarat, toute droite sortie d’un western.
Le temps passe vite et Anne et Quentin doivent déjà repartir sur Melbourne pour rendre le van. C’est ici que nos chemins se séparent car nous restons sur Ballarat (ou plus précisément Bunninyong, un village à proximité) en helpX dans une famille Aussie pour une semaine !

Postez nous quelques commentaires !

catherine lucien

bonjour vous deux super voyage et merci de nous en faire profiter ……. merci de ces nombreuses photos qui en disent beaucoup !!!!
on vous suivra donc avec intérêt on vous embrasse et prenez soin de vous .


Lolo

L’arnaque… c’est la bretagne !!


Mandou

Elo, c’est la reine des sauts!!!!


Aucun commentaire possible sur cet article