25 AVR

I’ve Got The Feeling


Les quelques points qui suivent vous donneront nos impressions sur cette vie à l’Australienne que nous vivons depuis 2 mois maintenant. Les 5 semaines que nous avons passées au coeur des foyers Australiens est à notre avis suffisant pour commencer à généraliser mais cependant des erreurs de jugement (et parfois de compréhension) ont pu s’y glisser.

Routes

Depuis notre arrivée nous avons pu admirer, par divers moyens de transport, le caractère longiligne des routes Australiennes.

Aux abords des villes comme Melbourne et Adelaide, il faut oublier d’utiliser le vélo sur les routes principales à 4 voies dans un sens et 4 voies dans l’autres. Heureusement il y a beaucoup de pistes cyclables mais c’est souvent au détriment de l’efficacité d’aller d’un point A à un point B. En centre ville c’est variable en fonction de la place cédée aux moyens de transport (tram, bus et vélo) mais le vélo a quand même plus sa place.

Les Australiens semblent fans des « Lane » dans les centres villes. Ce sont des petites voies parfois en sens unique ou il n’est pas rare de voir des bars et des restaurants avec de l’animation. Elles donnent souvent un caractères plus « authentique » que les artères principales bondées de voitures. Le pays étant quand même un pays de voitures, la grandeur des avenues ne suffit pas pour permettre un traffic fluide. En plus ici on est souvent plus proche du 4×4 que de la clio 3 portes. Pour illustrer la mentalité, cette semaine pour faire quelques magasins dans une petite ville nous nous sommes garés à 3 endroits différents dans un rayon de 500m. Et ça c’était avant de rouler sur la plage au bord de l’eau.

La campagne à beaucoup plus de charme ! Les routes plus sinueuses laissent souvent une impression d’infini très agréable par contre attention aux kangourous la nuit. Il est d’ailleurs déconseillé de conduire après le coucher du soleil. Pour les endroits un peu plus reculés le bitume laisse souvent place à des sentiers ou l’on entend les cailloux taper le bâti de la voiture. Sur Kangaroo Island ou nous séjournons en ce moment, mis à part les villes, seulement deux axes sont recouverts de goudron. D’après notre hôte tous les deux mois un rouleau passe pour aplanir la route. En effet, au fur et à mesure des passages des vaguelettes apparaissent. Attention aux âmes sensibles pour ce genre de route car c’est souvent le cimetière de la forêt vu l’allure et le gabarit des véhicules.

Repas

Stupéfaction lors de nos premiers repas du midi dans les familles. Il s’agit dans le cadre du quotidien d’un Australien un repas très léger. Mais alors c’est nous les gros ?! En fait non puisque qu’ils mangent beaucoup entre les repas des choses pas très équilibrées pour finir sur un dîner bien fourni en viande.

D’ailleurs le barbecue est un sport national et mérite un paragraphe :

Inventé en ….. ;).

Moment convivial qui se doit d’être partagé entre amis ou voisins une bière ou un verre de vin à la main. Il a généralement lieu le soir… enfin plutôt à l’heure du diner 18h-19h.

Par contre les repas sont très variés. Très ouverts culinairement ils cuisinent sans prétention de nombreux plats du monde entier. Leur proximité avec l’Asie et les fortes communautés chinoises, Malaysiennes et Indiennes enrichissent beaucoup leur cuisine. Comme chez nous ils suivent les émissions télé ou l’on peut voir quelques chefs français inconnus en métropole. Par contre ombre au tableau, les « french fries » (les frites) comme on les appelle ici font des ravages.

Point de vue restaurant pas grand chose à se mettre sous la dent en dessous de 15 euros si ce n’est des « fish en chips » ou des plats qui sentent l’huile et préparés dans des stands asiatiques ou indiens des « food court » . Mais je dois dire que nous sommes encore novice pour débusquer les bons coins bouffe ici ! A suivre…

Pour le vin on trouve beaucoup de merlot, pinot, cabernet/sauvignon et shiraz. Il est difficile de trouver de vieilles bouteilles. Les parfums sont très variés et relativement fort en goût.

Faune et Flore

Comme prévu la faune et la flore sont très différentes de ce que l’on connait en France. Les eucalyptus sont partout et meublent majestueusement les grandes immensités australiennes. Et si vous avez un peu de chance, un koala à peut être posé ses grosses fesses sur une branche à 10m du sol. Elodie est une spécialiste pour dénicher ses petites boules de poils.

Nous trouvons également beaucoup de « BlackBoy », c’est une plante qui possède une fleur longiligne au centre et qui peut atteindre plusieurs mètres. Concernant l’état des champs en été, ceux-ci sont très jaunes à cause du soleil. Autant dire que les barbecues en pleine air sont très souvent interdits à proximité des zones arides.

Malheureusement avec la venue des européens sur le continent de nombreuses espèces ont quasiment disparues telles que les abeilles originaires d’Australie et d’autres ont proliféré comme les guêpes européennes et les vers portugais.

Kangourous, koalas, Opossum et Echidenea sont les animaux les plus communs dans la nature. A la maison les chiens sont très fréquents ce qui n’empêche pas que les trottoirs des centres villes soient non souillés. (125$ d’amende et pas pour le chien). Nous n’avons pas encore parcouru les routes des territoires du nord mais il semblerait que les crocodiles, les serpents et les araignées soient plus monnaie courante :). Cependant nous avons quelques aperçus de cette faune agressive depuis quelques semaines où nous rencontrons les red-black très venimeuses et des petits serpents pour le coup inoffensifs.

Sport

Le sport national en Australie est le football Australien :). Il a lieu sur un terrain ovale de 180 m de long sur lequel 2 équipes de 18 joueurs s’affrontent. Après avoir étudié le sujet et passé 2h30 dans un stade je peux le résumer en quelques phrases que j’espère le plus justes possibles. (Merci à Elodie pour ce cadeau d’anniversaire ! Excellente idée et belle réalisation : 6 points ;)) Et attention ici chaque supporter a son chapeau ou/et son écharpe ou/et son drapeau ou/et sa casquette ou/et … à l’effigie de son équipe.

  • La balle a la forme d’un ballon de rubgy en légèrement plus gros.
  • Tout d’abord pour marquer il y a 4 poteaux de chaque côté. Si la balle est tapée au pied entre le 1 et le 2 ou le 3 et le 4 c’est 1 point sinon au centre c’est 6 points.
  • Les passes s’effectuent au poing ou au pied mais la balle doit forcément être frappée.
  • Pour arrêter un joueur adverse il est possible de plaquer entre la taille et les épaules et attention le joueur une fois au sol doit lâcher la balle.
  • Si un joueur rattrape une balle en l’air alors qu’elle vient d’être envoyée avec le pied par un coéquipier ou un adversaire, le jeu s’arrête et il peut taper la balle sans pression adverse ou choisir de continuer comme si de rien n’était.

Le cricket est aussi beaucoup joué sur ces « ovals » mais nous ne nous sommes pas encore familiarisés avec les règles.

Il n’est pas rare également d’entendre parler de courses de chevaux ou de sauts d’obstacles. D’ailleurs vaut mieux tater le terrain avant d’avancer qu’en France on mange les chevaux et que c’est même très bon. Oups :)

 

Postez nous quelques commentaires !

Lolo (the only one)

+1 la veuve noire (une soeur assurement) !


Laisser un réponse à Lolo (the only one) Annuler la réponse.