18 JAN

Comment nous occupons nos weekends


Inutile de vous parler de nos jours de semaine qui sont consacrés à un travail acharné (pour au moins l’un d’entre nous deux, oui, nous alternons les périodes d’emploi, c’est plus drôle comme ça).

Dans cet article je vais donc vous parler de nos activités diverses et variées durant les weekends.

Découvrir encore et toujours de nouveaux coffee shops

Ce n’est même pas qu’on est accro à la caféine, et d’ailleurs Gaëtan s’est maintenant mis au Soy Chaï Latte, mais on adore vraiment aller se poser dans des petits cafés tendance aux 4 coins de la ville. Il n’y a souvent que quelques tables ou petits tabourets posés dans la rue, et ils font beaucoup d’effort pour créer un décor et une ambiance. Et à chaque fois c’est la surprise, comment sera le café/thé, dans quelle tasse il sera servi. Le café en Australie, c’est une véritable passion ! Bon j’avoue on est quand même un tout petit peu accros à la caféïne.

Aller à la plage

C’est enfin l’été à Melbourne ! Je vous vois déjà vous imaginer qu’il fait 30 degrés en continu, qu’on est toujours à la plage, mais l’été à Melbourne c’est un peu particulier ! Généralement, il fait beau et chaud (26-28 degrés) pendant 3-4 jours, et tout d’un coup il se met à pleuvoir, à y avoir un vent froid (18-23 degrés) pendant 3-4 jours. Et y a aussi parfois de grosses canicules qui durent 2-3 jours, avec des températures pouvant dépasser les 40 degrés. Il faut suivre la météo en continu pour ne pas se faire avoir !

Donc QUAND il fait beau et chaud nous avons le plaisir d’aller à la plage ! Il y a plusieurs plages accessibles depuis Melbourne : Port Melbourne, Albert Park, et Saint Kilda sont les plus proches, accessibles en vélo ! Il y a dans la continuité Brighton Beach avec ses fameuses petites cabanes colorées, également accessible en vélo car une piste cyclable longe la mer, mais cela fait un peu loin pour nous ! Nous prenons donc le train pour nous y rendre (environ 30 minutes).

Les plages de Melbourne ne sont pas les plus belles, mais c’est tout de même très agréable d’aller faire trempette ! Nous faisons donc régulièrement des pique-niques avec Manon et Lora, deux françaises rencontrées par le biais des cours d’anglais de Gaëtan.

Autre remarque, il ne faut par contre jamais sortir sans protection totale 50+. Du fait du trou de la couche d’ozone juste au niveau de l’Australie, le soleil brule énormément. Leurs crèmes pleines de cochonneries sont très efficaces et une fois appliquée, il n’y a plus besoin d’en remettre pendant 4 heures.

En parlant de plage et de protection, nous avons récemment fait l’acquisition d’une tente de plage aux couleurs de l’Australie et protection UV 50+ également ! Le seul problème, c’est qu’il faut être deux lors de l’installation sinon c’est la galère avec le vent. Nous sommes tout de même assez satisfaits et c’est plus compact et pratique qu’un parasol ! Et au bout de deux utilisations, nous avons juste perdu 1 sardine sur 8, bonne performance !

Déguster des cocktails dans des endroits inopinés

A Melbourne, les rooftops, tout comme les coffeeshops, sont une institution. Bénéficier d’une belle vue sur la ville, d’une terrasse sur les toits lors du coucher du soleil, tout en sirotant un cocktail, c’est magique ! Nous profitons généralement de nos soirées de weekends pour aller y faire un tour. Ils ne sont pas tous visibles directement depuis la rue, et la porte d’accès à l’étage n’est pas vraiment très signalée, donc il faut soit se renseigner sur internet pour connaître les adresses, soit connaître quelqu’un qui y a déjà été. Et dernier petit détail, il faut oser passer la porte d’entrée et s’engager dans des couloirs, des escaliers et des ascenseurs qui mènent je ne sais où ! Je vous rassure, en général cela vaut vraiment le coup !

Dans le même registre, il y a aussi des bars vraiment spéciaux cachés dans des endroits improbables. Le dernier du genre que nous avons fait était « The Crown Institute », un bar totalement caché dans un cul de sac où il faut avoir tourné trois fois dans une ruelle sombre et passé un tas de poubelles avant d’y accéder. Le nom vous fait penser à un hôpital psychiatrique ? Eh bien c’est exactement le décor qu’ils ont choisi ! Des tubes à essai et des trucs de chimie sont la première chose que l’on aperçoit dans la vitrine à l’entrée, les cocktails sont servis avec des seringues qui trempent dans le verre, et je ne vous parle pas du décor dans les toilettes des filles, à se demander ce qu’un lit d’hôpital vient foutre là ! Rassurez-vous ils nous ont laissé sortir.

Se balader

Melbourne est une ville propice aux balades. Flâner en vélo ou à pied, il y a toujours quelque chose à découvrir. Le Street Art est omniprésent surtout dans certains quartiers comme Fitzroy et Collingwood. Le nombre de parcs et d’aménagements doux est impressionnant. Pour se rendre en ville depuis chez nous en vélo, nous ne roulons quasiment pas sur la route, et nous profitons de vues exceptionnelles sur la ville !

Aller se perdre dans le quartier à la conquête de géocaches

Flâner c’est bien, mais nous avons toujours tendance à nous retrouver au même endroit, avec des impressions de tourner en rond, alors nous nous sommes lancé dans le geocaching. J’avais déjà entendu parler de ce concept, et lorsque j’ai découvert comment cela s’appelait en lisant un blog, j’ai tout de suite voulu tester ce que cela donnait ! Le concept c’est de chercher une boîte plus ou moins petite cachée dans un endroit précis. Le site Geocaching répertorie les lieux. Il suffit alors de choisir une cachette, de se rendre sur place, et de chercher le dit objet sans se faire repérer. Il y a souvent un indice qui va avec. Et ce qui est bien, c’est qu’il y en a plein dans Melbourne et ses alentours, mais aussi dans le monde entier, donc si vous êtes intéressés il y a sûrement une geocachette pas loin de chez vous ! Et pour couronner le tout, il y a souvent une description historique du lieu/quartier où l’objet se trouve ! Un autre type de tourisme quoi !

Nous en sommes environ à notre dixième géocachette trouvée et nous trouvons le principe très marrant. Parfois trouver la cachette est facile (sous un banc, une table), mais lorsque le lieu est une longue ruelle remplie de tags, ça devient moins simple ! Il ne faut pas non plus avoir peur du ridicule à fureter n’importe où pendant parfois 1/2h.

Aller au South Melbourne Market

Aller au marché le weekend, c’est un peu comme aller dans un coffeeshop, nous adorons ! Il y a plusieurs marchés à Melbourne, dont l’énorme Queen Victoria Market, mais il y a tellement de stands que nous n’arrivons pas à retenir tous les prix et faire jour la concurrence, donc nous l’évitons. South Melbourne Market est un marché couvert d’une taille raisonnable, et avec souvent de grosses promos donc nous l’avons validé ! Et cerise sur le gâteau, il y a des coffeeshops à l’intérieur du marché ! Nous allons au marché en vélo, pratique avec mon panier sur le devant.

Partir en weekend dans la région

Melbourne est située dans le Victoria. Lors de notre premier passage dans le Victoria, en févier-mars dernier, nous avions déjà fait un tour du coté Ouest, avec la Great Ocean Road, les 12 Apôtres, le parc national des Grampians, et la région de Ballarat/Bendigo.

Nous avons donc décidé, le temps d’un week-end, d’aller faire un tour dans la Mornington Peninsula. C’est la péninsule dans la continuité Sud de Melbourne. Nous avions choisi un des premiers weekends ensoleillés et chauds de décembre, en réservant la voiture le jeudi, pour un départ samedi matin. Lorsque le jeudi soir nous avons commencé à regarder les hôtels, nous avons vite déchanté. Nous voulions dormir à Sorrento, petit village charmant de la pointe Sud, mais tout était complet de chez complet, et les seules quelques chambres disponibles coutaient plus de 250$ (180 euros) la nuit. Apparemment tout Melbourne avait eu la même idée que nous. Nous avons étendu nos recherches jusqu’au niveau de Frankston (aux portes de Melbourne, et à 50km de Sorrento), et là encore c’était cher et pas génial. Après maintes recherches le vendredi matin, nous avons enfin trouvé un AirBnB près de Frankston pour 95$ (70 euros). Ce fut un bon choix car nous avons très bien dormi, et nous avons même eu droit à un superbe petit déjeuner !

Ce fut un weekend très reposant, alterné de baignades et bronzettes sur de magnifiques plages au niveau de Mornington, des ballades coté Océan, de multiples arrêts café/restaurants, et un moment détente aux Hot Springs, centre thermal d’extérieur avec différentes piscines d’eaux à températures allant jusqu’à 40 degrés, et de superbes vues sur la vallée environnante à la tombée de la nuit.

Aller danser la Salsa

La Salsa et nous, c’est une grande histoire. Après plusieurs essais plus ou moins infructueux, surtout en 2011, lorsque au bout de quelques mois nous avons enfin compris pourquoi nous n’arrivions pas à danser tous les deux (Salsa Portoricaine et Salsa Cubaine cela n’a rien à voir). Nous avons décidé de retenter l’expérience sur Melbourne. Et en prime, avec une nouvelle Salsa ! La Salsa L.A. Oui, encore une autre. Pour vous expliquer vite fait, je dirais que la Salsa L.A. c’est comme la Salsa New York, mais plus acrobatique (comme le Rock acrobatique un peu). Et la Salsa New York c’est un peu comme la Salsa Portoricaine, mais avec plus de tours. Je crois qu’il y a aussi une histoire de temps, mais on s’arrêtera là pour les explications. Donc nous avons trouvé une école de danse et nous en sommes vraiment satisfaits. Les cours sont à la demande, avec possibilité d’engagement sur 4 semaines, et aux alentours de 10-12$ (8 euros) pour 1 heure. Nous avons commencé par le cours niveau 1,5 pendant 4 semaines, et enchainé par le cours niveau 2. Nous en sommes à notre deuxième session niveau 2. Chaque session de 4 semaines concerne un thème particulier (Inside turns, Block turns…). Les professeurs sont jeunes et dynamiques, et donnent vraiment envie d’aller plus loin. Les élèves aussi sont jeunes et motivés, et les cours vont vite. Nous allons donc à un cours de Salsa par semaine, le mercredi ou jeudi soir.

Qui dit cours de Salsa, dit soirées. Environ tous les 15 jours une soirée est organisée par l’école de danse. Les « Graduations Party » tous les mois, pour féliciter les nouveaux ayant fini leur niveau 1,5, et les faire participer à au moins une soirée Salsa, et les soirées « Everyone Share », où chacun ramène quelque chose à manger et tout le monde partage. Nous avons participé à 3 soirées, la dernière en date étant hier soir, pour tester la deuxième formule. Nous n’avions pas très bien compris le principe, et juste ramené un paquet de chips et un paquet de cacahuètes. A l’arrivée, on nous dit que le repas va bientôt être servi. Effectivement, au bout de quelques minutes une quantité de plats plus ou moins sophistiqués sont installés sur deux grandes tables. Nous nous sommes bien gardés de sortir nos chips, et les avons enfouis dans notre sac, dit « de la honte », et avons fait nos piques assiette ni vu ni connu.

Bref, nous faisons de la Salsa à Melbourne, et même qu’on a l’impression de se débrouiller de mieux en mieux ! On m’a même donné de vraies chaussures de Salsa, alors on a encore plus la classe sur la piste !

Participer à des festivals organisés par la ville

Les Australiens adorent les festivals et les événements en tout genre.

Ainsi, de nombreux festivals sont organisés chaque weekend. Nous avons participé à deux d’entre eux : le Spring Fling Festival à North Melbourne, et le Johnston Street Spanish Festival à Fitzroy. C’était deux festivals de rue, dans deux quartiers différents. Il y a à chaque fois quelques animations (concours de chien, spectacles, cours de danses) et de nombreux food trucks ou stands vendant de la nourriture. En général ces festivals attirent beaucoup de monde à chaque fois, même si il n’y a pas grand chose à y faire !  Je vous laisse, car en ce moment il y a le Royal Crocket Club festival !

 

 

Postez nous quelques commentaires !

Karine

Ah ah ou comment passer pour un mec bizarre quand on fait du geocaching! J’ai toujours un peu de mal avec ça, mais bon ça viendra!

L’eau a une couleur incroyable sur les deux dernières photos! ça fait envie! Faut que je regarde si ya des rooftops à SF, ça doit être sympa!


    Elodie Pontreau

    Oui c’est vrai que des fois les gens nous regardent bizarrement mais je suis trop concentrée pour les voir. Pour les rooftop oui regarde il doit y en avoir. SF c’est un peu le Melbourne des USA alors ça ne m’étonnerait pas!