14 MAI

Adelaide et ses alentours


Adelaide était le passage incontournable en Australie étant donné que Gaëtan avait effectué un échange universitaire là-bas en dernière année d’école. Après Melbourne, nous avons donc mis les voiles vers Adelaide et l’Australie du Sud. Nous avons tout d’abord effectué une semaine de pseudo-HelpX dans une famille Aussie dans la banlieue proche d’Adelaide, avant de nous échapper pour Kangaroo Island. Nous y sommes ensuite revenu le temps d’un weekend pour faire un coucou à Mirana et Christophe qui étaient de passage. Puis nous avons loué un van pour 6 jours afin de vadrouiller au Nord d’Adelaide (Barossa Valley, Clare Valley et Flinders Ranges).

Adelaide

Pour la petite histoire, nous avions contacté un hôte sur Kangaroo Island, et pensions faire un helpX seulement sur l’île, et non vers Adelaide. Mais la personne voyant que nous étions franco-français, nous a demandé si nous étions intéressé pour rester quelques jours chez un couple d’amis vivant à Adelaide, et qui partait bientôt en vacances en France. Nous avons dit Banco, et donc avant de mettre les pieds sur Kangaroo Island, nous avons été accueilli par Maggie et Tim pendant une semaine !

Maggie prend des cours de français une fois par semaine. Pour la faire progresser nous avons donc fait les professeurs 1 à 2h par jour ! Il faut dire qu’elle est intéressée par tout, elle très enthousiaste et vraiment motivée et nous avons passé d’excellents moments en sa compagnie. Nous avons adoré notre séjour chez eux, ils nous ont totalement intégré à leur vie et nous avons vraiment aimé partager tous ces moments en leur compagnie. Nous les avons d’ailleurs revu par deux fois après Kangaroo Island.

En vrac nos différentes activités avec eux :
-       Le jaccuzi dans le jardin
-       Le retour à l’université où Gaetan a étudié
-       La découverte des crêpes
-       La randonnée sur la Peninsule de Fleurieu suivi du barbecue à 16h30 avec le groupe de marche (c’était le repas du soir je précise)
-       Le café au Central Market le vendredi soir

Adelaide est une plus petite ville que Melbourne. La météo n’aidant pas, nous avons eu plus de mal à accrocher les premiers jours. Moins touristique, nous avons néanmoins vite trouvé notre compte en empruntant les vélos de ville gratuitement pour aller faire de belles ballades le long de la Torrence River, en allant boire des cafés dans autre chose que des chaînes aseptisées, en se ballandant dans les nombreux parcs entourant la ville, et en allant voir un match de footy en portant les couleurs de l’équipe locale !

Une ville plus petite, mais plus facile à dompter, où l’on a vite ses petites habitudes et où l’on pourrait facilement se projeter.

Barossa Valley et Flinders Ranges

Afin de voir un peu les alentours d’Adelaide, nous avions initialement choisi de louer une voiture. Nous nous sommes vite rendu compte que malgré les tarifs alléchants annoncés, il fallait rajouter des assurances exorbitantes, qui ramenaient le prix d’une voiture au même tarif que la location d’un van. Nous avons donc retenté l’expérience après avoir été échaudé sur la Great Ocean Road. Différente compagnie de location, différent confort ! Notre van était cette fois-ci du grand luxe, merci Appolo Campervan !!! Moderne, spacieux, cuisine intérieure équipée (évier, frigo, deux plaques de cuisson, micro ondes, grille pain, bouilloire…), et double batterie !! Malgré une consommation d’essence plus importante, nous pouvions nous permettre de ne dormir qu’une nuit sur deux dans un camping payant, et de cuisiner par nos propres moyens tout en ayant la même liberté de déplacement. Cela revenait donc nettement moins cher que les nuits en auberge dans les coins touristiques, et les restaurants à répétition.

En tant que bons Français, un passage par la Barossa Valley et la Clare Valley était incontournable. Deux vallées de vin, avec des dizaines de vignobles proposant Shiraz, Riesling, Cabernet Sauvignon, et j’en passe à profusion. L’idée de base était de rouler dans la Barossa Valley entre les vignes à vélo mais la location à 25 euros la demi journée nous a vite refroidis. On est des pigeons de touristes, mais il ne faut pas exagérer ! Nous nous sommes donc contenté de deux dégustations qui ont suffi à nous achever en l’espace d’une demie heure ! Nous avons essayé de manger fromage et charcuterie (accompagné d’un verre de vin) pour améliorer la situation, mais seule la sieste dans le van pendant une heure et demie sur le parking du vignoble a pu nous remettre sur pied, dur ! La conclusion de notre tour dans la Barossa Valley : beaucoup de vignes sur des terrains assez plats, mais peu d’authenticité (nous sommes loin des châteaux Français), et des vins qui tapent. Afin d’éviter d’écraser trop de kangourous sur la route nous avons laissé de coté la Clare Valley pour le chemin du retour et poursuivi notre chemin directement vers les Flinders Ranges, une des chaînes montagneuses d’Australie.

S’en sont suivi 3 jours de marche intensive (où nous avons croisé au maximum 10 personnes en tout) dans des paysages vraiment différents les uns des autres malgré le peu de kilomètres d’écart :
-       8km sur chemin forestier en montée puis descente dans les Alligator Gorges en mode vallée perdue (non nous n’avons pas vu d’Alligator !)
-       8 km dans une des vallées du Parc National des Flinders Ranges où nous avons réussi à nous perdre deux fois.
-       14km aller retour de montée et descente du pic St Mary’s, plus haut sommet des Flinders Ranges (1191 m) avec une vue à couper le souffle sur les alentours, et ce malgré les nuages !

Nous nous souviendrons particulièrement de cette dernière randonnée, et de son 12ème kilomètre, où après avoir enchainé haut la main de rudes montées en mode escalade, et de rudes descentes en sens inverse (et ce durant plusieurs kilomètres), je me suis alors lamentablement vautrée sur du plat. Nous n’avons rien vu venir,  mais le résultat est bien visible : une cheville gonflée et douloureuse, un jean déchiré et un genou légèrement écorché. Heureusement pour moi et pour Gaëtan, je peux encore marcher, et il n’aura pas à me porter sur 2 km.

Les Flinders Ranges ont aussi été l’occasion de rencontrer plusieurs nouveaux animaux : nous avons croisé émeus (genre de grosses autruches), kangourous roux, chèvres sauvages, faucons et mouches collantes !

Le camping nature (bushcamp) est une institution chez les Australiens. Ils adorent ça et sont très équipés et informés. Ils ont tous de gros 4×4 pick-up, et la tente ou la caravane à roues tout terrain qui va avec. Nous avions l’air de petits rigolos avec notre campervan 2 roues motrices à plancher bas. Peu pratique pour les pistes (très nombreuses en Australie, et où la conduite en van est d’ailleurs interdite pour autre chose qu’accéder à un campement ou autre à maximum 10km de distance), ou leurs caniveaux sans grille (dos d’âne inversés).  Se balader sans argent liquide n’est pas non plus une bonne idée. Généralement, pour payer son permis d’accès au parc ou sa nuit de camping, il y a des enveloppes et des urnes prévues à cet effet. Enfin, nous n’étions pas non plus au courant qu’il est interdit de ramasser du bois dans le parc national bien que l’on puisse faire du feu dans les divers campements rustiques du parc (emplacements avec zone de feu, toilettes sèches, et eau de pluie à disposition). Mais par contre nous avions un Opinel (acheté en Australie, sisi !!)

Notre dernière étape fut la Clare Valley. Nous n’avons eu le temps de faire qu’une dégustation mais nous avons eu une meilleure impression que dans la Barossa Valley. Un sentiment d’authenticité, avec ses petits villages moins touristiques, et ses vignobles sur terrains vallonnés. Sur les conseils de Maggie, nous avons visité la Sevenhill College Winery, qui fournit en vin toutes les églises de l’état de l’Australie du Sud. Rien de bien exceptionnel niveau saveurs, mais c’était agréable de pouvoir se balader dans les vignes à proximité immédiate et d’en savoir plus sur l’histoire du vignoble qui était à l’époque aussi une école de prêtres (il y a même une crypte sous l’église).

Après 6 jours de visites, nous sommes rentrés sur Adelaide, enchantés par ce petit tour de 6 jours en van. Nous sommes fins prêts pour un road trip de 9 jours dans l’Outback Australien ! Direction Alice Springs !

Postez nous quelques commentaires !